l’assainissement non collectif

« Il faut un moratoire pour les usagers de l’assainissement non collectif »
Article publié à la demande de Mr Pierre BAYLE
Pierre Bayle

Interview. Pierre Bayle, président de l’assainissement non collectif des hameaux de Saint Victor sur Loire, souhaite fédérer les 6 000 usagers de SaintÉtienne Métropole.
Comment expliquez vous la forte mobilisation à votre réunion ?
Trois cents personnes étaient présentes à ce débat public que nous avons organisé avec des
représentants du ministère de l’Écologie et de l’Agence de bassin Loire Bretagne. Il faut savoir qu’en France 5 millions d’usagers ne sont pas raccordés à l’assainissement collectif, dont 6 000 sur les 45 communes de Saint Étienne métropole.
Nous dépendons des services publics de l’assainissement non collectif (SPANC) qui sont gérés par les intercommunalités.
Quel est le rôle des SPANC ?
Il contrôle la qualité et le bon fonctionnement de l’installation. Il perçoit aussi la redevance.
Quel est le montant de celle prélevée par le SPANC de Saint Étienne Métropole ?
300 euros pour 10 ans. C’est loin d’être excessif ?
Certes, mais il faut ajouter à cette redevance les travaux qui nous sont imposés pour soi disant se mettre aux normes. Le coût de ces travaux peut atteindre 10 000 euros voire 15 000 euros.
Des attitudes perçues par les usagers comme du racket. Pour mettre fin à ces abus, nous
demandons un moratoire.
Qu’est ce que vous en attendez ?
Avec ce moratoire que nous demandons au ministère de l’Intérieur, les contrôles chez les usagers seraient suspendus. Ce qui permettrait de mettre tous les problèmes sur la table
afin de trouver des solutions.
Qu’attendez vous des présidents de structures intercommunales ?
Qu’ils privilégient l’assainissement collectif à travers un plan à moyen ou à court terme. Ils doivent aussi instaurer une transparence totale sur les budgets et les coûts tant en assainissement non collectif que collectif.
Qu’attendez vous du président de Saint Étienne Métropole ?
Gaël Perdriau a tous les pouvoirs pour agir. Il m’a écrit qu’il avait le souci d’aboutir à une avancée significative sur ce dossier. Je crois qu’ i l est grand temps qu’il intervienne.
Comptez vous fédérer les usagers des communes de Saint Étienne Métropole ?
Oui, car il faudra être très fort pour être entendus et défendre nos droits.

Propos recueillis par Dominique Goubatian

Contacter Pierre Bayle

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]